Subject 13

Un jeu dont vous êtes le héros, ça vous tente ? Avec Subject 13, plongez dans un univers futuriste avec une touche d'anticipation. Vous vous réveillez dans une capsule, attaché aux pieds et aux poignets. Votre seul contact : une voix qui vous interroge et vous offre plusieurs choix de réponses. Décidez de la suite de l'histoire, résolvez des énigmes et des jeux pour progresser dans l'intrigue. Dirigez votre personnage à l'aide de votre souris, pour un rendu plus vrai que nature.


Pour Subject 13 des femmes

Du coup je suis un peu déçu. Je me promène un peu partout et découvre mon premier témoignage. Les premiers instants de Subject 13 sont bien mystérieux et c'est d'ailleurs la base même de l'histoire du jeu. Donnez votre avis. Je clique un peu partout, découvre un clavier sur la porte, ainsi qu'un petit écran de télévision où je me reconnais sur le portrait de gauche. On se prend à espérer une suite qui lève le voile sur une histoire plus longue, plus intense, et donc ce jeu aurait été une belle introduction. Une fois l'eau dans le bocal, combinée au champignon, cela permet d'obtenir un champignon enflammé qui sert à détruire les ronces qui empêchent d'accéder au piment. Mais pourquoi rappeler ces fondamentaux en préambule du test de Subject 13? Mais la voix reste mystérieuse et m'abandonne à mon sort. Franklin se réveille Subject 13 un laboratoire complètement déserté. Phiphidive Très bon jeu du studio Subject 13 Quantic Dream avec une bande son par le compositeur attitré de M. J'apprecie les long moments de recherche et l'aide contextuelle dans les passages plus combatifs Mais My Exotic Farm tout depuis le début. Effectivement, parfois imprécises, les interactions avec de nombreux objets du jeu semblent taillées pour le tactile faire glisser une porte, tourner une manivelle

Pas nécessairement. Du moins pour moi. Il faut ensuite réussir à résoudre l'énigme du maquillage. Voir toutes les offres Partager sur : Paul Cuisset. Je clique un peu partout, découvre un clavier sur la porte, ainsi qu'un petit écran de télévision où je me reconnais sur le portrait de gauche. Sans rentrer dans les détails de l'histoire pour ne pas vous en gâcher la surprise, il faut toutefois reconnaître qu'elle s'avère assez décevante. Bien entendu, dans la quantité d'énigmes proposées, certaines seront nettement plus classiques tandis que la plupart seront peut-être un peu trop faciles à résoudre, à quelques exceptions près. Notez que certains environnements, même s'ils sont peu nombreux, sont assez soignés et s'ils ne font pas montre d'une grande ambition technologique, au contraire ils témoignent sur certains tableaux d'une jolie direction artistique. Ainsi, on trouve dans le lot un morpion inversé, au moins deux taquins, et surtout, un démineur géant en guise de bouquet final! Il faut bien sûr beaucoup de temps pour appréhender toutes les subtilités du jeu. Je ne peux pas vous expliquer au-delà l'histoire sans vous gâcher le plaisir de la découverte C'est très lisible. J'ai un iMac Core i5 3,2 GHz et je n'ai jamais pu finir une partie. Puis, pour la cache, comme son titre l'indique, il faut trouver un ensemble de chiffres faisant ! Il arrivera d'ailleurs bien souvent que vous ne parveniez pas à résoudre une énigme pour un très léger souci d'ajustement, vous contraignant à remettre en cause votre raisonnement pour vous rendre compte qu'au final la solution initiale était la bonne, mais que le jeu n'acceptait pas par exemple de recevoir votre clé dans une serrure parce que vous n'aviez pas ajusté avec la plus grande précision les mécanismes d'un verrou.

J'apprecie les long Sparkle 2 de recherche et l'aide Subject 13 dans les passages plus combatifs Quelle déception… Les puzzles sont nombreux, mais pas toujours très originaux. J'ai un iMac Core i5 Sparkle 2 GHz et je n'ai jamais pu finir une partie. Le démineur géant en est la Subject 13 ultime. En complément des énigmes principales, des enregistrements sont cachés un peu partout dans les tableaux et livrent des informations sur les étranges événements qui se sont Word Mojo Gold dans ce complexe. Du coup je suis un peu déçu. Les volets politiques, diplomatiques et commerciaux ont une vraie influence sur la voie militaire que va emprunter le pays que vous avez décidé de piloter. Pour 1 serrure, Subjct ces 2 symboles! Ce Vanity s'ouvre grâce à un code dont l'indice se trouve sous une pierre, près du piment. Retour à ses premières amours pour Paul Cuisset avec Subject 13fruit d'une campagne Kickstarter réussie et de la collaboration avec une petite équipe motivée. Bref, nous voilà partis pour explorer chaque recoin du laboratoire, à la recherche du moindre indice capable de nous renseigner sur la situation.


Pas nécessairement. Quelle déception… Les puzzles sont nombreux, mais pas toujours très originaux. Effectivement, si l'idée de laisser au joueur le soin d'en apprendre davantage sur le scénario grâce aux témoignages disséminés ici et là est bonne, les révélations faites en direct par le joueur au cours de sa progression accélèrent le rythme d'une histoire qui finit inévitablement par devenir confuse. Les volets politiques, diplomatiques et commerciaux ont une vraie influence sur la voie militaire que va emprunter le pays que vous avez décidé de piloter. Cliquez sur un élément interactif, et une modélisation en 3D de l'objet à manipuler apparaîtra à l'écran, vous permettant de l'observer sous toutes les coutures et aussi d'en débloquer les énigmes cachées. Pour ne rien arranger, le jeu oublie trop souvent de livrer de précieuses informations pour guider la réflexion du joueur. La première énigme simplissime du jeu consiste à sortir de là. Je recommande ce site et son staff pour vos futurs achats. Puis il faut récupérer l'eau de la plante carnivore en ouvrant dans le bon ordre les petits bulbes pour que le gros s'ouvre. Il faut bien sûr beaucoup de temps pour appréhender toutes les subtilités du jeu. J'apprecie les long moments de recherche et l'aide contextuelle dans les passages plus combatifs L'avis d'extralife. J'ai un iMac Core i5 3,2 GHz et je n'ai jamais pu finir une partie. Le constat est malheureusement encore pire à ce niveau.

Si l'on perçoit bien la thématique que le jeu a cherché à mettre en place, son déroulement est un peu trop expéditif pour faire mouche et pâtit d'une narration à deux étages. Du coup je suis un peu déçu. Retour à ses premières amours pour Paul Cuisset avec Subject 13 , fruit d'une campagne Kickstarter réussie et de la collaboration avec une petite équipe motivée. Donnez votre avis. Du moins pour moi. La première énigme simplissime du jeu consiste à sortir de là. Ensuite c'est un défaut que l'on retrouve dans nombreux jeux de chez Paradox. Je pense que leur code n'est pas assez optimisé. Le réalisme est plutôt poussé, de nombreux objets nécessitant d'être notamment activés, modifiés, débloqués, ouverts avant de pouvoir être effectivement utilisés dans le monde. En complément des énigmes principales, des enregistrements sont cachés un peu partout dans les tableaux et livrent des informations sur les étranges événements qui se sont déroulés dans ce complexe. Les premiers instants de Subject 13 sont bien mystérieux et c'est d'ailleurs la base même de l'histoire du jeu. Il arrivera d'ailleurs bien souvent que vous ne parveniez pas à résoudre une énigme pour un très léger souci d'ajustement, vous contraignant à remettre en cause votre raisonnement pour vous rendre compte qu'au final la solution initiale était la bonne, mais que le jeu n'acceptait pas par exemple de recevoir votre clé dans une serrure parce que vous n'aviez pas ajusté avec la plus grande précision les mécanismes d'un verrou. Une fois l'eau dans le bocal, combinée au champignon, cela permet d'obtenir un champignon enflammé qui sert à détruire les ronces qui empêchent d'accéder au piment. Cliquez sur un élément interactif, et une modélisation en 3D de l'objet à manipuler apparaîtra à l'écran, vous permettant de l'observer sous toutes les coutures et aussi d'en débloquer les énigmes cachées. Comme un parfum d'inachevé D'un point de vue maniabilité, on sent qu'au-dessus de Subject 13 plane l'imminence d'une sortie sur mobiles.

C'est très lisible. Je ne peux pas vous expliquer au-delà l'histoire sans vous gâcher le plaisir de la découverte A petit prix dès sa sortie, ce jeu qui oscille entre le très bon et le décevant n'est pas un regret en soi, mais la frustration reste là, avec son lot de questions. Bien entendu, dans la quantité d'énigmes proposées, certaines seront nettement plus classiques tandis que la plupart seront peut-être un peu trop faciles à résoudre, à quelques exceptions près. Ce que je peux par contre vous montrer, ce sont quelques exemples d'énigmes qui sont d'ailleurs particulièrement variées! Le tutoriel continue en m'expliquant comment ramasser les objets. Oui, vous avez bien lu. Effectivement, parfois imprécises, les interactions avec de nombreux objets du jeu semblent taillées pour le tactile faire glisser une porte, tourner une manivelle Il est comme ça, le joueur. Il en ira ainsi jusqu'à l'issue du jeu, qui se boucle en 5 à 6 heures grand maximum. Le démineur géant en est la preuve ultime. Il faut ensuite réussir à résoudre l'énigme du maquillage.

13 réflexions au sujet de « Subject 13 »

  1. Nikozil

    Effectivement, parfois imprécises, les interactions avec de nombreux objets du jeu semblent taillées pour le tactile faire glisser une porte, tourner une manivelle Il faut ensuite récupérer le Vanity qui se trouve dans un rocher, depuis le panneau de la barque, derrière la caisse sur la droite. Je clique un peu partout, découvre un clavier sur la porte, ainsi qu'un petit écran de télévision où je me reconnais sur le portrait de gauche.

    Répondre
  2. Melmaran

    Hearts of Iron IV Ce jeu me semble être le "wargame" ultime. Oui, vous avez bien lu. Ensuite c'est un défaut que l'on retrouve dans nombreux jeux de chez Paradox. Quelle déception… Les puzzles sont nombreux, mais pas toujours très originaux.

    Répondre
  3. Gardashakar

    A cela, une fin abrupte qui pose plus de questions qu'autre chose, et Subject 13 vire au jeu qui laisse une grosse pointe de frustration. En complément des énigmes principales, des enregistrements sont cachés un peu partout dans les tableaux et livrent des informations sur les étranges événements qui se sont déroulés dans ce complexe. Du moins pour moi. Il en ira ainsi jusqu'à l'issue du jeu, qui se boucle en 5 à 6 heures grand maximum.

    Répondre
  4. JoJokasa

    Effectivement, parfois imprécises, les interactions avec de nombreux objets du jeu semblent taillées pour le tactile faire glisser une porte, tourner une manivelle Pas dans Subject De plus, vous n'aurez le droit qu'à une seule et unique chance de résoudre automatiquement un puzzle, choisissez donc bien votre énigme avant d'utiliser ce joker. Ce que je peux par contre vous montrer, ce sont quelques exemples d'énigmes qui sont d'ailleurs particulièrement variées! Il faut garder à l'esprit qu'il ne s'adresse pas à un public très large et davantage voir Subject 13 comme un recueil de puzzles que comme un grand jeu d'aventure.

    Répondre
  5. Jukora

    Ce que je peux par contre vous montrer, ce sont quelques exemples d'énigmes qui sont d'ailleurs particulièrement variées! Oui, vous avez bien lu. J'essaie de taper les chiffres et magie, la porte s'ouvre! Je me promène un peu partout et découvre mon premier témoignage. En somme, Subject 13 reste une déception, mais tout est-il à jeter pour autant?

    Répondre
  6. Dihn

    Vous serez confronté à de très nombreux cas de figure, très variés, et la plupart du temps bien intégrés au propos général du titre. Si l'on perçoit bien la thématique que le jeu a cherché à mettre en place, son déroulement est un peu trop expéditif pour faire mouche et pâtit d'une narration à deux étages. Ce Vanity s'ouvre grâce à un code dont l'indice se trouve sous une pierre, près du piment. C'est aussi sans aucun doute de cette maigre durée de vie que vient le manque d'empathie du joueur à l'égard d'une histoire qui ne demandait qu'à s'épaissir avec un temps de jeu plus étendu. Je clique un peu partout, découvre un clavier sur la porte, ainsi qu'un petit écran de télévision où je me reconnais sur le portrait de gauche.

    Répondre
  7. Mezizragore

    Bref, nous voilà partis pour explorer chaque recoin du laboratoire, à la recherche du moindre indice capable de nous renseigner sur la situation. Phiphidive Très bon jeu du studio parisien Quantic Dream avec une bande son par le compositeur attitré de M. Le tutoriel continue en m'expliquant comment ramasser les objets.

    Répondre
  8. Moogulkree

    Les commandes sont très simples : pour tous les objets interactifs, j'ai l'opportunité d'étudier le personnage fait une petite remarque sur ce qu'il voit , d'observer la caméra zoome et l'objet passe en premier plan ou de prendre si l'objet est suffisamment petit via le clic gauche. Vous serez confronté à de très nombreux cas de figure, très variés, et la plupart du temps bien intégrés au propos général du titre. Vous vous éveillez dans la peau de Franklin Fargo, professeur émérite mais déprimé suite à la mort de son épouse, qui, sauvé par une mystérieuse entité après avoir tenté de mettre fin à ses jours, revient à lui dans une capsule le menant vers un étrange complexe. Je me trouve dans une salle étrange avec beaucoup de tuyaux intrigants et de consoles. J'apprecie les long moments de recherche et l'aide contextuelle dans les passages plus combatifs

    Répondre
  9. Tezilkree

    Notez que certains environnements, même s'ils sont peu nombreux, sont assez soignés et s'ils ne font pas montre d'une grande ambition technologique, au contraire ils témoignent sur certains tableaux d'une jolie direction artistique. Le constat est malheureusement encore pire à ce niveau. Ajoutez à cela un final terriblement expéditif et un doublage qui manque de conviction et vous aurez grand peine à parcourir Subject 13 pour son scénario et son scénario seulement.

    Répondre
  10. Zologis

    Du coup, la moindre action à réaliser passe par un clic prolongé associé à un mouvement de la souris. Le constat est malheureusement encore pire à ce niveau. Il faut tout d'abord récupérer vers la barque : le champignon accroché à un arbre et le bocal vide dans une caisse à droite. Le réalisme est plutôt poussé, de nombreux objets nécessitant d'être notamment activés, modifiés, débloqués, ouverts avant de pouvoir être effectivement utilisés dans le monde.

    Répondre
  11. Mikale

    On se prend à espérer une suite qui lève le voile sur une histoire plus longue, plus intense, et donc ce jeu aurait été une belle introduction. Le constat est malheureusement encore pire à ce niveau. Ce Vanity s'ouvre grâce à un code dont l'indice se trouve sous une pierre, près du piment.

    Répondre
  12. Dougis

    De même, une collection de puzzles bien ficelés parvient souvent à sauver un scénario cousu de fil de blanc. Pas nécessairement. Vous serez confronté à de très nombreux cas de figure, très variés, et la plupart du temps bien intégrés au propos général du titre.

    Répondre
  13. Jurr

    Le démineur géant en est la preuve ultime. Cliquez sur un élément interactif, et une modélisation en 3D de l'objet à manipuler apparaîtra à l'écran, vous permettant de l'observer sous toutes les coutures et aussi d'en débloquer les énigmes cachées. La première énigme simplissime du jeu consiste à sortir de là. Autant dire que son nouveau titre, Subject 13, était particulièrement attendu. On se prend à espérer une suite qui lève le voile sur une histoire plus longue, plus intense, et donc ce jeu aurait été une belle introduction.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *